Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Scottish Adventures - Mes péripéties écossaises

Friends, sun and festival(s) (août 2009)

1 Septembre 2009, 23:32pm

Publié par Adèle


Certains d’entre vous auront sans doute remarqué que j’ai relâché la cadence d’écriture depuis le début du mois d’août. L’explication est simple. Qu’est-ce qui peut occuper encore plus qu’un job à plein temps option 12h par jour ? Le festival d’Edimbourg ! Les festivals, plus précisément. En août la capitale s’anime pour un mois complet de festivités. On sait à peine où donner de la tête : ça commence par le festival de jazz, enchaîné avec pendant tout le mois d’août avec le festival de théâtre international et le festival « Fringe ». C’est l’équivalent, en plus important, des deux festivals de théâtre d’Avignon : le festival international d’Edimbourg est, comme le festival « In » d’Avignon, plus cher et plus élitiste. Le Fringe se rapproche plus du « off » d’Avignon avec ses innombrables spectacles, plus abordables tant au niveau du prix que du contenu. De même, on se fait accoster sans cesse par les comédiens eux-mêmes ou les promoteurs de spectacles – ce qui souvent plutôt sympa, même si à en croire ce qu’on entend, chaque spectacle est le meilleur de tout le festival ! Le temps de descendre la Royal Mile on se retrouve avec une quinzaine de flyers en main. Les troupes redoublent d’inventivité pour promouvoir leur spectacle… La concurrence est rude et un mois est vite passé !


Le coup d’envoi est donné début août avec le festival de jazz. Un concert gratuit est organisé dans les jardins de Princes Street, dominés par le château d’Edimbourg. Jazz et pique-nique dans les jardins sont au programme. Il fait un temps magnifique, l’idéal pour profiter de la musique comme du cadre. On déjeune au son des groupes de jazz et on swingue avec les fanfares qui viennent promouvoir le Military Tattoo, le prestigieux festival de fanfares militaires. Un petit aperçu de la fête :





En août la population d’Edimbourg triple, paraît-il, avec le flot de touristes que brasse le festival. L’ambiance est animée en permanence – les spectacles de rue sont non-stop tous les jours sur la Royal Mile – mais Edimbourg garde cette atmosphère de ville à taille humaine. C’est sympa, chaleureux, vivant, mais jamais étouffant. Les bâtiments de l’université ont été pris d’assaut pour le festival et sont méconnaissables. Une énorme vache mauve gonflable inversée domine la place principale… (Mais oui).





Depuis le début du mois, mon emploi du temps se résumé à : copains, festival, copains, pique-nique, spectacles gratuits, copains et buvette (le tout en cherchant un nouvel emploi à côté, autant dire que mes journées sont bien remplies). Le festival deviendrait vite un gouffre financier s’il n’y avait pas les spectacles d’humoristes gratuits (ouf !). Moins de dépenses pour les spectacles = plus d’argent pour la buvette – c’est ça aussi, l’esprit festival étudiant… ( !). Le festival touche presque à sa fin, mais il est encore temps d’attraper au vol les derniers spectacles...


Pêle-mêle, Edimbourg en août, c'est aussi...



..l'ambiance estivale dans Princes Gardens :

...des spectacles de rue en permanence sur la Royal Mile :


 

 

 

...des talents surprenants !


...des types habillés en dragon qui se promènent avec un chihuahua :

...et des statues vivantes :

Commenter cet article

claire 05/09/2009 16:06

I love Scotland!!

NUT 02/09/2009 22:15

OK je comprends ce que tu me disais par "festival" (au fait je t'ai répondu : j'espère que c'est bien arrivé ce coup-ci)
En fait tu ne quittes pas trop l'ambiance Avignon avec les spectacles!
PS : belle vache mauve!