Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Scottish Adventures - Mes péripéties écossaises

Le Fringe en trois mots - Suite et fin !

1 Septembre 2014, 15:06pm

Publié par Adèle

Le Fringe Festival s'est achevé il y a tout juste une semaine. Les touristes ont plié bagages et la Royal Mile jusque-là noire de monde a repris un rythme plus serein. Il reste encore du festival des affiches de spectacles oubliées çà-et-là, et bien sûr les souvenirs d'avoir vibré, pendant un mois, au rythme d'un grand capharnaüm culturel. Voici donc, pour ne pas les oublier, les autres spectacles qui ont fait de mon Fringe 2014 un excellent cru théâtral !

L'Enfant Qui

Le concept : La compagnie belge T1J mêle acrobatie, musique et marionettisme dans ce spectacle sans paroles inspiré par l'enfance du sculpteur Jephan de Villiers. On pénètre à pas de velours dans l'univers inquiétant et fantasque de cet enfant malingre dont l'imagination s'évade, dans l'atmosphère intimiste et poétique d'un chapiteau éphémère.

En trois mots : Onirique, sombre, émouvant.

Bitesize Chekhov

Le Fringe en trois mots - Suite et fin !

Le concept : Tchékhov est remis au goût du jour par le trio d'acteurs de la jeune compagnie d'Animate, qui met son dynamisme au service du grand dramaturge russe pour présenter trois pièces d'un seul acte chacune. Du grand théâtre à grignoter à l'heure du thé.

En trois mots : Enlevé, étonnant, malicieux.

The Haunting at Lopham House

Le Fringe en trois mots - Suite et fin !

Le concept : Rire en frissonnant, c'est possible avec Tom Neenan dont le spectacle est une parodie autant qu'un hommage aux histoires de maison hantée dans la veine de "La femme en noir". Truffé de jeux de mots à ravir les amateurs de lettres, d'effets désopilants et de réparties absurdement drôles, cette curiosité humoristique élève le pastiche au rang d'art et arrache à un public conquis des hurlements de rire.

En trois mots : Hilarant, érudit, brillant.

Bianco

Le concept : L'apothéose du Fringe Festival. Sous un chapiteau, les artistes acrobates du Nofitstate Circus exécutent juste au-dessus du public des tableaux qui relèvent à la fois du tour de force et de la poésie. Par des systèmes de poulies, ces balanciers humains sautent d'un bout à l'autre des structures mouvantes tantôt comme des singes, tantôt comme des fées. Un cirque réinventé, modernisé et qui laisse ébahi.

En trois mots : Physique, surréaliste, magistral.

Commenter cet article

NUT 03/09/2014 22:41

Waw!
ça donne envie!
à quand une ligne de téléportation Quimper/Édimbourg pour venir voir ce festival avec toi?