Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Scottish Adventures - Mes péripéties écossaises

Life of Sushi (Vingt-quatre heures de la vie d’un chat)

6 Juillet 2010, 10:29am

Publié par Adèle

Depuis environ une semaine, je suis devenue la locataire officielle de l’appartement que j’occupais déjà depuis six mois dans le joli quartier de Stockbridge. Après le départ de ma coloc, je reprends le bail de l’appartement où je (ré)emménage avec en prime mes copines préférées pour que mon petit chez moi soit encore plus sympa. Et tout repart comme avant, ou presque : Sushi, la chatte écaille de tortue de mon ex-colocataire, n’est plus là pour égayer mes journées. Enfin, « égayer » est un bien grand mot. Disons ponctuer de ses sautes d’humeur. La vie avec Sushi, ça ressemblait à ça…

 

6h37. Poussée par la faim, Sushi emploie tous les moyens pour tirer sa maîtresse du lit. Son mode de chantage favori : renverser avec sa patte tous les objets en hauteur – vases, cadres, verres, crayons, bougies… jusqu’à ce ma pauvre colocataire excédée finisse par se lever pour lui donner à manger.

 

8h45. Sushi retourne se coucher le ventre plein.

 

10h17. Sushi émerge et se poste stratégiquement en haut du canapé pour observer la vie à l’extérieur et fomenter ses plans de domination du monde.

 

SDC13174


10h19. Sushi se lasse d’observer les êtres sans intérêts que nous sommes et retourne se coucher.

 

11h45. J’ai l’honneur de recevoir une visite personnelle de Sushi dans ma chambre. Elle commence par squatter mon fauteuil avant de me lancer un regard dédaigneux et de se poster pour observer le jardin. Je tente une approche en douceur mais j’en suis quitte pour un coup de patte. Admirez la décomposition du mouvement en trois temps.

 

SDC13185

 

SDC13187

 

SDC13188

12h07. Déjeuner. Sushi reçoit sa ration quotidienne de croquettes et son eau. Comme toute aristocrate qui se respecte, elle n’accepte de boire que dans un verre à vin.

 

SDC13192


15h18. Je me sens d’humeur aventureuse et tente une nouvelle approche de l’animal. Malheureusement, je ne récolte qu’un feulement hostile.

 

15h27. Branle-bas de combat. Ma colocataire fait du repassage. C’est l’événement le plus excitant de la journée pour le chat, qui trouve là un nouveau territoire à annexer.

 

SDC13200 


16h38. Poussée par la faim (bis), Sushi ouvre le frigo d’une patte experte. Malheureusement pour elle, je suis dans la cuisine et je referme le frigo aussi sec.

 

Une fois, la vilaine a quand même réussi à 1° ouvrir le frigo, 2° accéder à mon paquet de bacon stocké dans la partie supérieure, 3° faire tomber le paquet par terre, 4° manger toutes les tranches et ne laisser que le plastique, 5° afficher un air innocent.

 

17h13. Sushi estime qu’elle mérite une sieste. Celle-ci sera la première d’une longue série.

 

19h13. Poussée par la faim (bis) (bis), Sushi tente à nouveau d’ouvrir le frigo.

 

19h58. Sushi renoue avec sa nature profonde de félin de la savane en s’abreuvant au robinet, telle une fière lionne à un point d’eau dans la savane.

 

SDC13194

20h15. Dî ner. Sushi estime sa ration trop maigre et s’empresse de le faire savoir à grands renforts de miaulements.

 

21h02. Sushi daigne se laisser caresser placidement. Observez son air blasé et méprisant face au contact humain.

 

SDC13202


22h21. La journée a été épuisante. Une bonne nuit de sommeil s’impose si Sushi veut être d’attaque dès l’aube pour harceler sa maîtresse dans les règles de l’art. Dommage que la couette manque un peu de moelleux à son goût.

 

 

Commenter cet article

NUT 12/07/2010 21:47


chouette bow-window
bel article original et qui change de ta prose habituelle
content d'avoir de tes nouvelles


Seb 06/07/2010 20:28


Mais par quel prodige pouvait elle donc réussir à ouvrir une porte de frigo alors que la jointure de ladite porte nous pousse en général à tirer comme des forcenés pour l'ouvrir ?