Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Scottish Adventures - Mes péripéties écossaises

Franglish love – Une escapade à Guernesey

11 Août 2013, 14:04pm

Publié par Adèle

 

SDC17555

 

SDC17415.JPG

 SDC17402.JPG

 

 

St Peter Port, la capitale

 

 

Territoire d’exil de Victor Hugo, la jolie île de Guernesey a été ballotée entre la France et l’Angleterre au cours des siècles, et ça se voit. À mon arrivée, j’ai d’abord ricané en lisant la pancarte ci-dessous, pensant à une mauvaise traduction ou à un stagiaire québécois...


 

SDC17390SDC17391

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais non ! Ces formulations un peu étranges, c'est l'influence du patois local tombé en désuétude, le guernesiais, ou normand de Guernesey. Au détour d’une rue, d’un magasin, d’un panneau, le français n’est jamais très loin. Ce qui donne lieu à des combinaisons linguistiques plus ou moins improbables qui feraient frémir l’Académie française, et qui pourtant donnent à l’île toute son identité.  On en perd son latin, son français, son anglais, on mélange le tout, on touille et on recommence ! 


Ci-dessous, quelques "guernésismes" savoureux...


 

SDC17560.JPG

A la perchoine, mon bon monsieur !

 


SDC17427.JPG

Allez les Bleus ALLEEEEEEZ !!!

 

 

 

SDC17429.JPG

Et la marmotte...


 

SDC17430.JPG

 

...Vous reprendrez bien un Viandox ?

 

 

DSCF3030

Le raffinement à la française : un urinoir traditionnel parisien

 

 

 

Ci-dessous : Statue de Victor Hugo dans Candie Gardens,

et l'opulent intérieur de sa maison au 38 Hauteville


SDC17495.JPG

 

 

SDC17452.JPGSDC17453

 

 

SDC17442.JPG

 

En 1855, notre Victor Hugo national s’installait dans cette belle île sans piper un mot d'anglais, ce qui manifestement ne posait pas beaucoup problème à l’époque. Aujourd’hui, il serait sans doute obligé de s’atteler bien studieusement à « L’anglais pour les nuls » pour espérer pouvoir s’intégrer ; heureusement, les locaux sont plutôt très accueillants envers les visiteurs français, et sont toujours prêts à vous renseigner de bon cœur en français, anglais ou par mime selon le degré de compétence linguistique des interlocuteurs.

 

SDC17421.JPG 

Ou, au choix, The Little Dauphin


Déchirée entre Shakespeare et Molière, Guernesey, c’est le best of both worlds : la prévenance affable des Britanniques, un amour tout français pour la bonne chère, des portions de nourriture à faire s’étouffer un rugbyman, et le dépaysement malgré tout, dans ce petit bout de terre à part qui déroute, interpelle et ne ressemble jamais exactement à ce qu’on connait déjà. Comme ce portrait plutôt approximatif de l'écrivain sur une enseigne de boulangerie...


 

SDC17518.JPGSDC17519

 

 

 

Les jolies trouvailles ne manquent pas pour quiconque prend le temps de flâner et d'aller chercher l'émerveillement dans les détails. Ci-dessous, une invitation à la rêverie dans le parc à sculptures de Saumarez Manor.

 

 

 

SDC17467SDC17479

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour le plaisir de se perdre dans les « ruettes » (ruelles), pour se laisser surprendre par les curiosités des pignons et des noms de rue, pour le mélange improbable des langues, pour ses recoins cachés, pour ses fameux sandwichs au crabe et pour l’accueil des locaux, on reviendra à Guernesey.

 

SDC17485.JPG

 

SDC17489

 

SDC17546.JPG

 

SDC17517.JPG

 

SDC17419.JPG


Commenter cet article

Marion 19/10/2013 16:18

J'aime...

NUT 18/08/2013 22:07

... et on donnera envie à ses amis d'y aller!

Adèle 18/08/2013 22:39



Parfait, c'était le but ^^