Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Scottish Adventures - Mes péripéties écossaises

De l’autre côté du chevalet… Semaines 1 & 2

4 Février 2011, 23:29pm

Publié par Adèle


 

Oct272010 016-copie-1

D’habitude, je suis DANS les peintures. Je suis le sujet, pas le peintre. Mais bon, au bout d’un moment, voir les autres s’affairer au pinceau pendant que moi, je suis vissée sur mon tabouret sans pouvoir bouger d’un cran, ça démange. Alors je me suis lancée et me suis inscrite à un cours de peinture hebdomadaire aux Beaux-Arts, « Comment créer des images ». Le cours s’étale sur onze semaines, au terme desquelles tout le monde devra avoir développé un projet personnel. Mon tuteur, Robbie, peint des scènes narratives, c’est-à-dire qu’il raconte des histoires à travers ses peintures, comme ici sur son site internet.


Il n’y a pas forcément de trame, mais il s’agit surtout d’évoquer une atmosphère, un instant furtif, un peu comme dans les peintures de Jack Vettriano ou Edward Hopper :

 

983 f935b1ebf31b5c9bf1bbf13a48127250

Nighthawks, Edward Hopper

 


 

the.singing.butler.vettriano

 

The Singing Butler, Jack Vettriano


Côté technique, j’ai un peu de retard à rattraper mais, finalement, ça ne m’empêche pas de profiter du cours. C’est sûr, un peu plus de pratique ne pourrait que me faire du bien, mais le but, ici, est vraiment de « créer des images »,  de stimuler l’imagination. L’idée est que, au terme des onze semaines, plutôt qu’une technique, les étudiants auront développé une attitude : celle de piocher, dans la vie de tous les jours, des images, des couleurs qui nous plaisent, et de les associer pour en former une histoire nouvelle. Alors tout le monde s’arme de ciseaux, colle, carnet de croquis et appareil photo, et pendant toute la semaine, d’un cours sur l’autre, c’est la chasse aux images : dans le bus, dans les articles de « Métro »… Lors du premier cours, Robbie nous donne deux bouts d’images trouvées au hasard dans des magazines. A nous de les intégrer à une peinture de façon à ce qu'elles se « répondent » l’une l’autre et deviennent indissociables de l'acrylique. Je ne suis pas convaincue de mon résultat, mais l’idée me plaît. Il faut penser composition, couleurs, essayer de créer un visuel personnel à partir de motifs pris au hasard – en gros, c’est du recyclage artistique : le principe, c’est qu’on peut prendre n’importe quelle représentation, ou presque, et en faire une œuvre d’art, ou du moins un moyen d'expression personnelle.


La deuxième semaine, on change de technique : à partir d’une photo de notre choix, on doit produire une peinture en esquissant d’abord un dessin à la plume puis en complétant avec de la gouache diluée et des « éclaboussures » au pinceau. Chouette, la technique me plaît bien. Elle permet de produire des images d’apparence plus vivantes qu’avec l’acrylique, et le trait est plus libre. Chacun a choisi une photo de départ pour en faire une nouvelle image grâce à cette technique. Les inspirations sont plutôt variées :

 

SDC14157

 

Je me suis basée sur une photo prise à l’intérieur du château de Newcastle :

 

SDC14177

 

En attendant la prochaine fois, j’essaye de regarder autour de moi pour dénicher, au gré du hasard, des images ou des couleurs qui me plaisent. Heureusement, à Edimbourg, l’inspiration n’est jamais très loin : au centre des conteurs, par exemple, avec ce spectacle de « peinture en direct » où l’artiste russe Maria Rud peint en temps réel, inspirée par la musique jouée sur scène par deux musiciens, des toiles éphémères qui sont projetées au public sur un écran :

 


Il y a aussi ce spectacle de marionnettes pour adultes merveilleux, « Le dernier mineur »., présenté lors d'un festival d'animation. Un spectacle sans paroles plein de poésie et étonnamment touchant. Cet attendrissant mineur en tissu, que les marionnettistes font déambuler dans la pénombre d’une mine en carton-pâte éclairée de lucioles furtives a tiré quelques larmes dans la salle :

 

last miner


Et sinon, c’est nouveau et ça vient de sortir (vive internet) Google lance un site de visite virtuelle de plusieurs grands musées du monde, avec images haute résolution : http://www.googleartproject.com/ On peut même se « promener » virtuellement dans le MOMA de New-York ou la galerie Tretiakov à Moscou. L’Art existe, je l’ai rencontré !

Commenter cet article

NUT 05/02/2011 14:06


Ouais moi aussi j'ai grillé ce Xav!
Super article qui donne envie d'aimer la peinture.
J'ai bien aimé la première toile avec la jeune femme alanguie.Elle me fait penser à qq un mais qui?
Bises aquarelles


Marion 05/02/2011 10:02


Et accessoirement on a grillé Xav ! Rapides, efficaces... on est trop fortes !


Marion 05/02/2011 10:01


Comme quoi l'art n'est pas une tare, et qu'on peut s'y mettre même avec retard, dare dare, et que ce soit le panard !


claire 05/02/2011 08:17


1. Je gagne Xav!

2. Merci pour ta balade dans le monde de l'art. Ils sont vraiment bien les musées sur le net?

Bisous, et surtout, continue ma belle!