Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Scottish Adventures - Mes péripéties écossaises

Chroniques d'un festival

26 Août 2012, 21:23pm

Publié par Adèle

 

 

De retour dans mes terres écossaises, je quitte un festival pour en retrouver un autre : le Fringe, le célèbre festival de théâtre annuel d'Edimbourg qui brasse chaque année des milliers de visiteurs dans la capitale. En août, pas question de faire un pas sur la Royal Mile sans se retrouver avec dix flyers dans les mains avant d'avoir eu le temps de dire ouf. Plus de mille compagnies et spectacles se sont donnés rendez-vous - inutile de dire qu'il est dur de faire un choix ! Alors, comme partout, il y a du bon et... du moins bon.


Une comédie musicale peut en cacher une autre ! Oui, on se demande bien pourquoi j'ai choisi des comédies musicales. Le principe du Fringe, c'est de tenter sa chance en allant voir des spectacles inconnus. Des fois on trouve des pépites, des fois on a la poisse et on tombe sur... "Révolution, la comédie musicale". Une comédie musicale sur la révolution en Bosnie. Mouais. On aurait dû voir le truc venir. Mais le gars des flyers nous l'avait si bien vendu : deux billets gratos et deux billets à moitié prix, soit 2,50£ par personne au lieu de 10£. On ne pouvait pas dire non. On aurait dû.


Quand un parolier fait rimer "Together" avec "Forever", vous savez déjà qu'il ne s'est pas trop foulé. Pour un spectacle sensé parler d'un sujet grave, c'est loupé. Ce truc est un monument de ringardise. Il y a le méchant, le gentil héros et la fille. Des voix pas exécrables, mais beaucoup trop amateur pour pallier à la pauvreté du reste. Quant aux paroles... On leur pardonnerait la niaiserie si c'était assumé, mais là, ce spectacle pseudo-engagé sur le thème "la violence c'est mal, l'amour c'est beau", ça donne plutôt envie de tirer dans le tas. En plus, c'est financé par le Conseil des arts d'Angleterre, non mais, quand on voit à quoi servent les impôts des honnêtes gens ! À oublier très vite.


Heureusement, au Fringe, on peut aussi avoir d'excellentes surprises. Comme "Re-animator", une autre comédie musicale à l'opposé complet de la première : déjantée, loufoque, trépidante, avec de très bonnes voix ! Petit détail : si vous vous asseyez dans les premiers rangs, on vous fournit un poncho... Hmm, oui, ça devrait mettre la puce à l'oreille. Il faut préciser que les acteurs ont une fâcheuse à asperger de faux sang les spectateurs. Les amateurs de second degré apprécient, mais quelques personnes quittent la salle avant la fin, l'air un peu blême... "Ré-animator" raconte l'histoire d'un savant fou qui, comme le professeur Frankenstein, commence à faire joujou avec des macchabées et découvre le secret pour les ranimer à la vie. Forcément, ça ne se passe pas comme prévu...

 

 

 

Je manque de m'étrangler de rire quand le gars du premier rang se prend une giclée d'hémoglobine sans crier gare. Mais surtout, sous ses airs potaches, le spectacle est très bien mené. Les acteurs sont bons, les chansons entraînantes, l'humour omniprésent. C'est Broadway croisé avec le Rocky Horror Picture Show. Sans surprise, c'est un triomphe. Bis !


Petit bonus : Ci-dessous, la bande-annonce en français du film de 1985 dont est tiré la comédie musicale. Les acteurs de la troupe ressemblent d'ailleurs à s'y méprendre à ceux du film original !

 

 


 

 


Commenter cet article

NUT 05/09/2012 21:47

tiens je n'avais pas lu cet article
miam! ça fait envie! dommage que ce ne soit pas en français!

bulle 27/08/2012 08:19

Mamma mia... ça promet!