Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Scottish Adventures - Mes péripéties écossaises

Une journée à Stirling (vendredi 17 juillet)

20 Juillet 2009, 19:16pm

Publié par Adèle

Halléluïa ! J’ai un jour entier de congé aujourd’hui ! Au réveil, le miroir me renvoie un visage que je connais pas – le visage de quelqu’un qui n’a PAS travaillé 12h d’affilée la veille ni été faire la fête jusqu’à 3h du matin. Avant de replonger dans les joies du travail intensif, il n’y a pas de temps à perdre. Je n’ai pas encore visité Stirling, une ville à une petite heure à l’est d’Edimbourg, qui en photo a l’air magnifique. C’est l’occasion d’y passer la journée – et de prendre le train pour le première fois en Ecosse (pas même 8£ le trajet aller-retour, il n’y a pas de raison de se priver).

 

Stirling, comme Edimbourg, possède son château en haut d’une une colline (mais qui a copié qui ?). Je commence par un petit tour de reconnaissance dans la ville historique jusqu’à l’esplanade du château puis redescends vers la basse ville pour le déjeuner. Je trouve un petit café méditerranéen et végétarien très sympa et abordable. Pour moi qui suis au régime sandwich midi et soir depuis deux semaines (la faute aux horaires de travail), un bon repas au chaud est bienvenu ! Une fois requinquée je continue ma visite de la ville avec un petit crochet par une librairie et l’office du tourisme, ce qui me vaut de repartir avec trois livres sous le bras… Note pour la prochaine escapade : la lecture, c’est bien, mais acheter un livre bien lourd en tout début d’une journée de marche, ce n’est pas l’option la plus stratégique…

 

Vue de Stirling depuis l'esplanade du château. En face, sur la colline, le Wallace Monument.


J’ai un coup de cœur ; Stirling vraiment une ville superbe, assez petite (quoique elle fasse partie des villes « majeures » d’Ecosse) et pleine de charme. Surtout, elle est située en plein cœur d’un paysage superbe avec des montagnes assez basses qui n’en sont pas moins spectaculaires. Comme la ville est relativement peu étendue et bien délimitée la nature est vraiment accessible rapidement, en bus ou à pied. On peut passer une matinée à faire du shopping dans le centre commercial branché et se retrouver à lire un livre en haut d’une colline deux heures après, seul au monde devant un panorama superbe. C’est un peu ma ville idéale !

 

Je prend un bus jusqu’au pied du Wallace monument, une tour majestueuse érigée à la mémoire du héros national William Wallace (souvenez-vous du film Braveheart) - c’est à Stirling que Wallace a remporté sa première victoire sur les Anglais en leur tendant une embuscade sur un pont qui est demeuré à ce jour. Depuis le pied de la colline, il y a un petit quart d’heure de marche sur un sentier boisé jusqu’au sommet, où se trouve le monument à proprement parler et que l’on peut visiter. Bien que le site soit touristique (quoique calme aujourd’hui), l’histoire de Wallace est exaltante, même mise en scène pour les besoins du musée. Le monument aussi est « artificiel » et n’a été érigé en son honneur qu’au 19ème, pourtant on ressent vraiment l’âme du sentiment national écossais en le visitant. De plus la vue depuis le sommet de la tour est imprenable et ajoute à l’esprit romanesque. Je me sens étonnamment émue par la visite et l’atmosphère générale.

 


Stirling depuis la colline du Wallace Monument


Durant le reste de l’après-midi, c’est balade tranquille au centre-ville. Petite bizarrerie locale, Stirling présente une concentration étonnante de salons de coiffure et barbiers. Il y a en a dans chaque rue du centre-ville, parfois quatre ou cinq dans les rues les plus commerciales, espacés de seulement quelques boutiques. Les habitants de Stirling seraient-ils plus coquets que la moyenne ? Stirling serait-elle la capitale écossaise de la mode capillaire ? Cela mériterait une petite enquête…

 

En fin de journée, je reprends le train pour Edimbourg chargée de trois livres supplémentaires, un poncho de pluie en plastique rouge gracieusement offert avec mon billet pour le monument de Wallace, un sachet de confiseries (ben quoi ?...), et surtout une grande satisfaction. Je me verrais volontiers vivre ici pour un petit moment, mais il sera sans doute difficile de trouver un emploi dans la ville, surtout après l’été. Cela dit, ça ne coûte rien de chercher…

 

Commenter cet article

NUT 30/07/2009 21:37

c'est l'épisode du livre Stirling (ah ah ah)
c'est toujours aussi beau (j'adore le com de Votha)
William Wallace c'est celui qui a un chien qui aime bien les crackers? ou c'est l'inventeur de la coccinelle (WW)

Le Leprechaun asiatique 23/07/2009 16:46

Ah, la bataille de Stirling ! Ma préférée sur la B.O de Braveheart :)

claire 21/07/2009 14:16

quoiiii!!!
24h sans faire la fête?
quoi que pour des panoramas pareils on irait presque jusqu'à se damner...


ps: nous avons un nouveau Kevin, de l'avis général.Bisous

Votha Chheng 20/07/2009 23:40

Non, c'est sûr, en fait, t'as photographié des carte postales de près, c'est ça? ;-)