Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Scottish Adventures - Mes péripéties écossaises

Lundi 15 juin

22 Juin 2009, 10:32am

Publié par Adèle

Au Royaume-Uni et en Irlande, il est assez courant de prendre le petit déjeuner à l’extérieur. Mairi a rendez-vous avec sa mère à 10h, alors nous quittons l’appart dès 8h pour aller prendre le petit-dèj en ville. Sur les conseils de Mairi je choisis le porridge au miel et à la cannelle, très bon, et bien complet pour entamer la journée ! Le café où nous petit-déjeuner sert, entre autres, « Smoothies, coffee, porridge, pastries, hangover cure… » soit « jus de fruits, café, porridge, pâtisseries » et… « remèdes anti-gueule de bois ». OUI, les Ecossais boivent. Après un café au lait dans un autre endroit, et quelques discussions plus tard, nous nous séparons et les formalités plus sérieuses commencent. Je me rends au bureau de bus Lothian acheter une carte pour la semaine et prendre la carte du réseau. Ensuite, petit tour à la Royal Bank of Scotland pour demander comment je peux ouvrir un compte (je rappelle au passage que l’objectif, c’est quand même de trouver un boulot, donc idéalement d’être payée pour le faire…). Ca ne semble pas très compliqué, je dois juste revenir avec quelques papiers. Je me rends ensuite au centre pour l’emploi. Le personnel est très serviable et je passe une bonne heure à chercher des annonces. On peut aussi téléphoner gratuitement pour des emplois depuis le téléphone du centre. Je téléphone pour une mission courte que j’ai repérée mais la place est déjà prise. Au passage, j’apprends qu’il me faudra un numéro d’assurance national pour pouvoir travailler ici. Encore une petite chose à régler dans la semaine.

 


Passons aux questions pratiques. Quand on passe quatre heures dehors à courir à droite à gauche, forcément, au bout d’un moment, il faut bien trouver des toilettes quelque part. Les toilettes publiques de St Andrew Square, près du centre pour l’emploi, sont fermées. Je me résigne à payer 20 cents pour celles du centre commercial de Princes Street, la rue commerciale en plein centre ville et sans doute la plus importante et la plus célèbre d’Edimbourg avec la Royal Mile, dans la partie haute de la ville, qui relie le château au parc de Hollyrood. Petit conseil avisé aux futurs voyageurs : on trouve pas mal de toilettes publiques à Edimbourg, MAIS si aucune n’est en vue, plutôt que de débourser vingt centimes que vous pourriez économiser pour une bière (trois jours à Edimbourg et déjà le raisonnement écossais,) repliez-vous sur Mark & Spencer, Rose Street, rayon enfant ! C’est propre, c’est gratuit, c’est anglais, tout ce qu’on aime réuni en un seul lieu (d’aisance). Sinon, vous pouvez poussez jusqu’aux Royal Galleries of Scotland un peu plus à l’ouest, et dont l’entrée et gratuite. Comme ça, vous pourrez vous cultiver par la même occasion. Pratique !

 

Après avoir déjeuner dans le centre commercial je décide de monter la colline de Calton, au bout de Princes Street. Calton Hill offre une vue imprenable sur 360°. C’est sans aucun doute une des meilleurs points de vue de la ville. Sur la colline elle-même, on trouve aussi quelques monuments à voir, dont le City Observatory et le « Parthénon écossais ». Je visite aussi le cimetière attenant. Les vieux cimetières celtiques ont tellement de charme qu’on en oublierait presque que des gens y sont enterrés !

 

Je décide de prendre le bus 27 sur Princes Street pour visiter les jardins botaniques royaux. Le bus 27 arrive, je monte… et je me fais refouler. C’est la mauvaise compagnie ! Hé oui, à Edimbourg, il y a deux compagnies de bus différentes, les Lothian et les First, bien distinctes. Je dois m’aider de ma carte pour trouver où prendre le bus LOTHIAN numéro 27, qui m’amène aux jardins botaniques vers le nord-est de la ville. L’entrée est gratuite, comme pour presque tout ce qui commence par « Royal »… On dit merci à Madame la reine ! Les jardins sont magnifiques, avec également des jardins à thème comme le jardin chinois, alpin ou de bruyère (ah oui, au passage, il y a AUSSI des toilettes gratuites dans le parc botanique…). Je flâne pendant un bon moment sans trop savoir où je vais, le parc est vraiment étendu et on s’y perd facilement, mais c’est un bonheur. Il y a aussi une serre que l’on peut visiter. Je me promets de revenir passer du temps ici régulièrement, le parc est si proche en bus, et libre d’accès. Sortie des jardins, il commence à pleuvoir des cordes et je comprends soudain en pratique ce que signifie l’expression « douche écossaise »… S’il fait beau, mieux vaut en profiter tout de suite, car ça ne risque pas de durer. A l’inverse, si il pleut, il ne faut pas s’alarmer non plus, parce que le soleil reviendra assez vite. Pluie, éclaircie, pluie, éclaircie, pluie, éclaircie. On prend les mêmes et on recommence.


 Les jardins botaniques royaux :


L’avantage, c’est que je peux enfin me pavaner avec mon joli parapluie parme de forme « ombrelle » que j’avais dû garder au placard quand j’habitais à Avignon. Pendant une averse, je vois une jeune femme courir vers moi : « Sorry, your umbrella is lovely, where did you get it from ? » Ou comment avoir la classe même sous la flotte…

 

Après cette journée pluvieuse et bien remplie, je retourne à l’appartement et continue mes recherches pour l’emploi. Je vise à la fois les boulots qualifiés en rapport avec les langues et les petits boulots d’été en restauration ou dans les boutiques, en espérant que je trouverai quelque chose sans trop mal…

Commenter cet article

NUT 30/07/2009 20:54

chouette : on dirait un guide touristique : ça fait envie (gastronomie, paysages, descriptions du pays,...)
PS je connais une fille (Claire T. pour ne pas la nommer) qui peut tenir presque 20 heures sans aller aux toilettes

claire 24/06/2009 09:43

Ah, c'est beau! c'est propre! c'est vert! et c'est organisé! vive edimbourg! vive l'europe!

ps: à djibouti, quand tu veux aller aux toilettes,la ville est tellement sale dans certains endroits que tu pourrais faire en plein milieu. de manière générale,à moins d'être dans un restau ou un bar très propre, éviter les toilettes, souvent aussi sales que le reste de la ville. lol.